Home
http://www.virbac.fr/ http://www.boehringer-ingelheim.com/ http://www.novartis.com/ http://www.animalhealth.bayerhealthcare.com/
vetcontact
Vetrinr
Tiermedizin
  BIENVENUE  
vetcontact
Vetrinr
Tiermedizin
  Home  
  Login / News  
vetcontact
Vetrinr
Tiermedizin
  CONTACT  
vetcontact
Vetrinr
Tiermedizin
  Petites Annonces  
  VétEntreprises  
vetcontact
Vetrinr
Tiermedizin
  PROFESSION  
vetcontact
Vetrinr
Tiermedizin
  VetAgenda  
  Présentations  
  Posters  
  ESAVS  
  Spécialisation  
  Ecoles Vétérinaires  
vetcontact
Vetrinr
Tiermedizin
  INSIGHT  
vetcontact
Vetrinr
Tiermedizin
  Gallerie de Photos  
  Journaux des Congrés  
vetcontact
Vetrinr
Tiermedizin
  PRODUITS  
vetcontact
Vetrinr
Tiermedizin
  Bayer  
  Boehringer Ing.  
  Novartis  
  Virbac  

Bovine    Equine    Vetjournal    Animaux de compagnie    Porcine    Autres    
deutsch english espaol polski francais
Home / BIENVENUE / Archiv / Equine /     
 
Tumeurs ovariennes chez la jument
L`incidence des tumeurs ovariennes est plus élevée chez le cheval que chez toutes les autres espèces animales domestiques, les tumeurs des cellules de la granulosa étant les plus fréquents des cancers du cheval. Les signes cliniques rapportés sont l`agressivité et/ou des troubles de la reproduction. Cet article donne un excellent aperçu, en particulier du diagnostic et des options thérapeutiques.

Troubles du comportement:
Les tumeurs des cellules de la granulosa chez la jument provoquent une augmentation des concentrations de différentes hormones. Ce déséquilibre ou le changement des concentrations basales peut bouleverser le comportement reproducteur de la jument ainsi que son caractère.

Toutes les tumeurs des cellules de la granulosa n`ont pas le même effet : certaines juments peuvent avoir un taux plus élevé de testostérone, d`oestrogènes, des deux types d`hormones ou aucune.
Certaines juments peuvent tomber en anoestrus et ne plus montrer aucun signe d`oestrus. D`autres vont toujours présenter un comportement d`oestrus ou avoir des cycles prolongés entrecoupés de courtes périodes réfractaires mais ne correspondant à aucun schéma cyclique. D`autres juments vont devenir agressives et avoir un comportement d`étalon. Ces juments peuvent devenir dominantes, conduire d`autres juments comme un étalon le ferait, agresser ouvertement, mordre ou botter des juments du troupeau avec lesquelles elles s`entendaient bien auparavant.

Parfois, cette agressivité peut être dirigée vers l`homme si bien que certaines juments ont pu mordre ou menacer des personnes dans leur environnement.

Les juments à l`entraînement présentant une tumeur des cellules de la granulosa peuvent être présentée pour une boiterie difficile à cerner. Ces juments manifestent parfois un inconfort ou s`énervent lors d`effort. Des problèmes de dos ou d`ajustement de la selle sont souvent évoqués.

Ces manifestations pourraient correspondre à la traction de l`ovaire tumoral sur les ligaments ovariens. A mesure que la tumeur des cellules de la granulosa grossit, la tension augmente sur le ligament large de l`ovaire qui le suspend au plafond de la cavité abdominale. Les juments de saut d`obstacle ou de course peuvent se contracter lors de la traction de la tumeur sur ce ligament et refuser d`avancer. Ces juments peuvent refuser certaines allures ou la monte en bride ; la pression sur le flanc peut être douloureuse, et elles peuvent parfois botter à la demande de certains déplacements.
L`examen clinique de ces cas doit considérer l`ensemble de cette anamnèse de boiterie mal définie ainsi qu`un examen approfondi de l`appareil reproducteur.
L`hypothèse de tumeur des cellules de la granulosa doit être retenue chez ces juments de sport, et un examen échographique de l`appareil reproducteur doit être inclus dans l`examen de la boiterie.

Examen clinique
La palpation rectale peut être normale chez une jument présentant une tumeur ovarienne. Typiquement, l`ovaire normal est petit et présente peu ou pas d`activité folliculaire. Généralement l`ovaire tumoral est plus gros.

Les tumeurs de l`ovaire peuvent être assez volumineuses, et sont souvent nodulaires à la palpation. L`échographie révèle un tissu normal associé à une zone tumorale en nid d`abeille. Dans la mesure où ces tumeurs ont une croissance lente, l`apparence initiale de la tumeur peut être normale, et un suivi échographique peut être nécessaire à la recherche du développement d`une tumeur.

Il arrive que des juments normales en oestrus transitionnel présentent de nombreux signes communs à ceux d`une jument présentant une tumeur des cellules de la granulosa, et c`est l`élément essentiel du diagnostic différentiel.

Lorsque les juments sortent de l`anoestrus d`hiver et commencent à répondre à l`allongement des jours, ou au contraire lorsque les cycles cessent à l`arrivée de l`hiver, elles sont dites en période transitionnelle.

Les ovaires peuvent alors produire de très gros follicules faisant apparaître l`ovaire plus gros. D`autre part, des zones de production de nombreux petits follicules peuvent aussi apparaître et faire penser à l`aspect échographique en nid d`abeille des tumeurs ovariennes. Ces juments peuvent présenter certaines perturbations de leurs taux hormonaux, une certaine agressivité ou encore un inconfort.

Un recueil attentif des commémoratifs et de l`anamnèse, un examen clinique complet et un examen génital approfondi peut généralement permettre le diagnostic différentiel entre jument en période de transition et jument présentant une tumeur ovarienne.

De plus, le dosage sérique de certaines hormones peut être réalisé. Le test à l`inhibine est la dernière étape de confirmation du diagnostic de tumeur des cellules de la granulosa. L`inhibine est une hormone produite par les cellules de la granulosa tumorales, et 90% des juments présentant une telle tumeur auront des taux d`inhibine élevés. Plus de 50% des juments avec ce type de tumeur auront aussi une testostéronémie élevée, et une élévation de plus de 100 pg/dL est considérée comme diagnostic positif. L`agressivité est souvent rapportée chez ces juments. Les dosages hormonaux peuvent appuyer le diagnostic différentiel entre jument anormale et jument en période transitionnelle.

Il faut se souvenir cependant que 10% des juments présentant une tumeur des cellules des la granulosa on un taux d`inhibine normal, et que 50% ont un taux de testostérone normal. Lorsqu`une jument est supposée en période transitionnelle, de nombreux cliniciens recommandent une augmentation de l`éclairage lumineux.

Ce régime lumineux peut mettre 45 à 60 jours pour avoir un effet sur la jument selon le moment dans la saison, donc il peut être utile de réaliser des dosages hormonaux afin de confirmer le diagnostic et de traiter plus précocement les juments anormales.

Traitement
Le traitement des juments consiste en l`exérèse chirurgicale de l`ovaire tumoral.

De nombreux protocoles d`exérèse existent, l`approche standard étant la laparotomie sous anesthésie générale.

Le Dr. Andrew Parks, chirurgien au Collège de médecine vétérinaire de l`Université de Géorgie, plaide en faveur de l`ouverture par la ligne blanche ou paramédiane, argumentant que pour les tumeurs de la taille d`une grappe de raisin ou plus, l`accès et la réalisation des ligatures est beaucoup plus facile. Les tumeurs de cette taille ont déjà étiré les ligaments et les vaisseaux ovariens, et la possibilité de rupture ou d`hémorragie peut être une complication grave.

Les chirurgiens de nombreuses écoles vétérinaires cependant, ont développé la technique de laparoscopie et ces avancées pourraient modifier les pratiques habituelles. Parks approuve cette idée, pensant que toutes les stérilisations, en routine comme pour l`exérèse d`une tumeur, seront réalisées par laparoscopie dans un avenir proche.
Il rapporte que l`utilisation de nouveaux bistouris électriques permettant la cautérisation de gros vaisseaux fera bientôt de la laparoscopie la technique chirurgicale la mieux raisonnée et la plus réaliste pour l`ovariectomie chez la jument.
La chirurgie sous laparoscopie sur animal debout permettra de réduire le risque anesthésique, le risque de myosite et de neuropathie par compression de décubitus, et d`éviter le risque d`accident de réveil post-anesthésique.

Contrôle hormonal
Après que la tumeur ait été retirée, le rétrocontrôle hormonal sur l`ovaire restant est levé. Cet ovaire reprend alors sa fonction normale, et de nombreuses juments peuvent reproduire après leur ovariectomie.

Plus rarement, une jument ayant subit l`exérèse d`une tumeur ovarienne va développer une tumeur de même type sur l`ovaire restant.

Les propriétaires suspectent alors beaucoup plus rapidement l`apparition de la seconde tumeur car les juments présentent les mêmes types de troubles comportementaux. Aucune statistique ne permet de conclusion par rapport à l`étiologie ou à l`origine génétique possible chez ces juments développant plusieurs tumeurs ovariennes.



Source: Kenneth L. Marcella (2004): Equine ovarian tumors. In: DVM Newsmagazine April 1, 2004. www.dvmnewsmagazine.com/dvm/


Recommander site internet   |   Print version   |   Send this article

EQUINE

Nouveaux aperçus sur les hémorragies pulmonaires équines induites par l`exercicemembers
Les hémorragies pulmonaires induites par l`exercice (HPIE) sont communes chez les chevaux après un effort intense, et se manifestent chez jusqu`à 75% des pur-sang et autres races de chevaux de course. En dépit de cette prévalence, la pathogénie des HPIE est mal déterminée. Il y a donc de surprenants aperçus sur la pathologie de cette maladie mystérieuse…

  • Induction de l`ovulation par injection de Buséréline chez la poulinièremembers
  • ASPERGILLOSE DISSEMINEE AIGUE ET MUCORMYCOSE CHEZ UN PONEY (CAS CLINIQUE)members
  • Des virus dans les écouvillonnages nasaux de chevaux sujets à un syndrome respiratoire aigu fébrilemembers
  • Traitement chirurgical d`une formation chondroïde extensive dans la poche gutturale d`un chevalmembers
  • Dosage de la troponine-I chez les chevaux de coursemembers
  • Administration de Morphine chez le Cheval lors de chirurgie de l`appareil respiratoire supérieurmembers
  • Besoins spécifiques du cheval d`endurance
  • La fievre equine du potomac serait-elle plus dangereuse que la West Nile Fever?
  • Etude de l`effet de différents process de transformation du maïs sur la réponse glycémique et insulinémique chez le cheval


  • [ Home ] [ A propos ] [ Contact ][ Disclaimer ]

    Copyright © 2001-2013 VetContact GmbH
    All rights reserved